Roses des Sables et Mille Perthuis
AccueilAccueilLiensComment commander un livre E-Mail R6  


Vers Niamey
Le Paris-Dakar du Pauvre

Episode 27

Ce feuilleton relate le tout premier voyage en Afrique de l'auteur. Il n'a jamais fait l'objet de publication mais illustre les paysages et certains lieux dont il est question dans ses livres.

R6 Episode précédent :

Episode 26 : Agadez

 
 
Nuit après Agadez

Nous sommes en décembre de cette même année 1981. Je suis redescendu seul, cette fois, au volant d'une ID 20 acquise auprès d'une autorité française célèbre. J'ai quitté Agadez, comme aujourd'hui, en début de soirée pour trouver loin de la ville un endroit paisible pour passer la nuit. De tergiversation en tergiversation j'ai garé la voiture hors de la route, la nuit tombée. Enfin seul !

Campement touareg près d'Agadès





Le matin : oh surprise !

Sloughi dans un campement touareg près d'Agadez




Je me trouve installé dans  
Campement targui près d'Agadez






un campement touareg, où cette nuit, me dit-on, Veau né près d'Agadez






il est né un enfant. Il est né un petit veau.
Petit déjeuner près d'Agadez



Des événements qui se fêtent par une invitation à partager la calebasse.


Targi dans son campement près d'Agadez



Mais, n'anticipons pas. Revenons à ce début d'année, au "choc des civilisations", pas celui de Samuel Huntington,
le nôtre.
Corvée d'eau au Niger





Le choc de notre civilisation des robinets à tous les étages, avec celle de la corvée d'eau, à pieds ou à dos d'âne,
Charette sur une route sahélienne





le choc de notre civilisation du toujours plus vite, toujours plus confortable, toujours plus de gadgets, avec celle de la 2 Zébus décapotable,
Charette près d'un village au nord Niger




le choc de notre civilisation du gratte-ciel avec celle, terre-à-terre, de la hutte.
Zébus au puits au Niger




La réserve de viande
Troupeau de zébus au Niger





sur pattes
Zébu au Niger




est bien maigre.
Tornade blanche au Niger


Au royaume des zébus décharnés, nos modestes provisions embarquées font figure de festins. La conscience que nous avons de nos privilèges ne nous empêche pas de nous méfier de la "tornade blanche", phénomène météorologique propre à débarrasser la table d'un pique-nique avant même le dessert.


Baobab au Niger




J'ai lu que, quand on rencontre les grands baobabs,Termitière au Niger







que, conjointement, apparaissent les grandes termitières, et qu'on ne trouve plus le
Cram-cram


cram-cram,
on quitte le Sahel pour la savane arborée.


Le cram-cram : herbacée épineuse qui s'accroche partout et principalement aux habits.

Bivouac au Niger



Nous, nous quittons la route pour faire campement commun avec le "petit Suisse", sa Niva 4/4 et son WC chimique. Les Français
qui se rendent au Cameroun en 2 Ch, l'accompagnent.
Cette nouvelle rencontre avec nos compagnons d'un bout de désert nous permettra-t-elle d'arrêter enfin le lieu de notre destination ?
Si nous décidons de poursuivre nos pérégrinations au-delà du Niger, quelles formalités indispensables nous faudra-il encore accomplir ?
La R6 goûtera-t-elle la chaleur communicative de nos éventuels projets ?

Vous le saurez, peut-être, en suivant le vingt-huitième épisode du Paris-Dakar du Pauvre


R6
Vingt-huitième épisode : Birni N'Konni



Commande d'un ou plusieurs livres par carte bancaire :

logo-paypal

 clic


ou commande par E-mail :

Bon de commande : Comment commander un livre


N’hésitez pas à partager le lien de cette page sur les réseaux sociaux, dans des forums, sur vos blogs, listes de diffusion... Merci !


Tweet

     




© 2010 Accueil |
L'auberge aux pans d'or |Le Pont des Soupirs |L'auberge aux pans d'or

           OFFREZ UN LIVRE PAPIER... avant qu'ils ne disparaissent !