Roses des Sables et Mille Perthuis
AccueilAccueilLiensComment commander un livre E-Mail R6 


Le Plateau du Tademaït
Le Paris-Dakar du Pauvre

Episode 12

Ce feuilleton relate le tout premier voyage en Afrique de l'auteur. Il n'a jamais fait l'objet de publication mais illustre les paysages et certains lieux dont il est question dans ses livres.

R6 Episode précédent :

Episode 11 : El Golea


Meteo El Golea




Nous avons conscience, en quittant El Goléa, d'engager un pas supplémentaire vers l'inconnu. Notre voiture, déjà  surchargée, devra supporter désormais le poids d'importantes réserves d'eau et d'essence. Nous ne savons pas précisément où seront les prochaines pompes et si elles seront approvisionnées. Les informations que nous pouvons recueillir par le téléphone arabe, en provenance de "plus bas", sont susceptibles de variations durant le temps de la communication.

Ce pas supplémentaire nous conduit à entamer la traversée du plateau de Tademaït. Le sol est d'argile couleur anthracite.
Plateau du Tademaït


Notre guide (papier) nous précise que des voyageurs sont devenus fous avant de mourir de soif, perdus sur ce plateau. Notre préoccupation est maintenant de trouver un emplacement pour la nuit. Aucun doute n'est permis, vue la topographie des lieux, ce ne sera pas en toute discrétion.

 
Deux camions stationnent au bord de la Transsaharienne. L'un d'entre eux, cabine relevée,  expose ses entrailles. Nous nous arrêtons à leur hauteur.
Le conducteur est heureux de nous voir. Certes il n'a pas un besoin pressant d'aide, son "graisseur" et un confrère routier, lui-même accompagné de son aide, sont là pour l'assister.
Ils attendent une pièce mécanique, que, Inch'Allah, d'ici trois ou quatre jours, un camionneur en transit leur livrera.

Plus que de nous parler de leurs ennuis,
ils s'intéressent à notre expédition. Ils ont deviné que nous sommes néophytes et ne nous laissent pas repartir sans nous initier aux risques du métier. Tout y passe : les automobilistes qui se sont perdus dans les environs, les scorpions et les vipères qui courent sur 150 kilomètres quand elles sentent une odeur de gras. Nous leur avons fait part de notre intention de bivouaquer dans les parages ; c'était les pousser à la tentation de faire une bonne blague.
Même si la plaisanterie ne nous a pas totalement échappée, c'est pas très rassurés que, quelques kilomètres plus loin, nous nous mettons à table et grimpons dans la tente au plus vite.
Plateau de Tademaït Coucher de soleil


Les blagues de camionneurs ne suffisent pas à me couper le sommeil. La fatigue accentuée par la chaleur du jour tiennent lieu de somnifère. Le vent de sable qui se lève soudain, lui, tient lieu de réveil matin à 11 heures du soir.



Un vent de sable sur le plateau dénudé du Tademaït, c'est quelque chose ! Surtout lorsque l'on vit, perché sur le toit de sa voiture, sa trois ou quatrième nuit en Afrique. La première dans le Sahara.
Scorpion sur le plateau du Tademaït



Jusqu'à cessation des hostilités, je m'agripperai aux montants de la tente que j'imagine s'envoler au milieu


Vipère Paris-Dakar du Pauvre




des scorpions, des vipères curieuses
Vipère Paris-Dakar du Pauvre







et de curieuses vipères.


Pendant ce temps mon compagnon de route dort comme un bébé.
Jamais nuit ne me parut aussi longue... Il est vrai que je n'avais pas encore connu la tempête de 1999.

C'est quelque peu somnolant que, personnellement, je reprends la route ce matin.
Route entre El Goléa et Aïn Salah



La route... Les informations recueillies hier, sur son état, n'étaient pas, elles, plaisanteries de camionneurs.


Route El Goléa Ain-Salah Paris-Dakar du Pauvre


La réalisation de la route, faite par les conscrits de l'armée, dans le cadre d'un plan dont la date d'inauguration devait impérativement être respectée, semble par endroit avoir consisté à goudronner le sable.


Alors que faire ?

ancienne piste Transsaharienne


Rouler sur l'ancienne piste. Elle s'écarte parfois de manière significative de ce qu'il reste de route. Mais ce long ruban d'un peu d'asphalte est un repère. On sait de quel côté on l'a quitté. On sait qu'il est là et qu'au pire, en faisant demi-tour, on le retrouvera. Il est la meilleure des assurances vie. Il est le meilleur des tranquillisants.


Route entre El Goléa et Ain Salah ID 20




Rouler à côté. Comme cet automobiliste.



Mais au fait, qui est-ce ? Quand l'avons-nous rencontré ? Va-t-il vivre pareille aventure ?

Vous le saurez, peut-être... dans le prochain épisode :

R6
treizième épisode : Aïn Salah et les Gorges d'Arak



N’hésitez pas à partager le lien de cette page sur les réseaux sociaux, dans des forums, sur vos blogs, listes de diffusion... Merci !




     



Commande d'un ou plusieurs livres par carte bancaire :

logo-paypal

 clic


ou commande par E-mail :

Bon de commande : Comment commander un livre

© 2010 Accueil |
L'auberge aux pans d'or |Le Pont des Soupirs |L'auberge aux pans d'or

                
OFFREZ UN LIVRE DEDICACE