Roses des Sables et Mille Perthuis
AccueilAccueilLiensComment commander un livre E-Mail R6 

Tamanrasset - In Guezzam
Le Paris-Dakar du Pauvre

Episode 18

Ce feuilleton relate le tout premier voyage en Afrique de l'auteur. Il n'a jamais fait l'objet de publication mais illustre les paysages et certains lieux dont il est question dans ses livres.

R6 Episode précédent :

Episode 17 : Tamanrasset



Météo Tamanrasset

Depuis que nous avons mis les roues sur la "Transsaharienne", c'est-à-dire depuis Laghouat, nous nous demandons ce que peuvent bien faire tous ces automobilistes français, belges, allemands... aux Mercedes et Pijots bardées de jerricans et qui se dirigent, tout comme nous, vers le grand sud. Il faut dire que jusque là nous n'avions guère engagé la conversation avec des européens. Nous n'étions pas là pour ça !
L'attente en vue des formalités, à Tam, nous a laissé le temps de nous renseigner.

Cachet de la police de Tamanrasset




Outre que nous avons appris les mots-clefs à employer lors du contrôle, tout comme ceux à bannir, nous avons également été mis au parfum des modalités de vente de véhicules en Afrique Noire.



J'aurais su ça plus tôt !
Cette dernière réflexion flirte avec l'anachronisme. Je me la ferai, en fait, neuf mois plus tard. Pour l'instant nous sommes encore trop "purs" pour en caresser l'idée. Et puis avec ce carnet de passage en douane !
Partie gourdronnée au sud de Tamanrasset (1981)


Depuis fort longtemps les roues de la R6 n'avaient pas bénéficié d'un enrobé aussi parfait. Cette piste démentielle qu'on nous annonçait doit être à classer au chapitre des vipères et scorpions du Tademaït.


A travers le Sahara en direction d' In Guezzam


Ce délice pour amortisseurs neufs ne dure malheureusement que 43 kilomètres. Le désert, le vrai, celui qu'aucun chapelet d'asphalte ne décore, même symboliquement, est là devant nous.

Reste de pneu dans le Sahara



Il est balisé. Même peut-être par Michelin ?

Reste d'enjoliveur dans le Sahara



Ces indices laissés à notre intention par quelques Petits Poucet ne sont pas engageants.
Débris de pneus dans le Sahara

Pause dans le Sahara au sud de Tamanrasset



Une pause s'impose.

Nous avons conscience que l'aventure ne fait que balbutier.
Nos inquiétudes et nos frayeurs des premiers jours deviennent risibles. Paradoxalement la majesté du désert me rassure. Je me sens bien.
R 6 en direction d'In Guezzam



Nous apprenons "sur le tas" l'art du désensablement.


C'est à force d'enfoncer la voiture jusqu'au plancher en voulant la dégager que nous comprenons que pour repartir, il ne suffit pas de creuser et de mettre des grilles sous les pneus... Même si elles en veulent au sable, les roues directrices, au départ, doivent éviter de se braquer. Il sera temps, plus loin, une fois lancé, de corriger la direction.

Sahara entre Tamanrasset et In Guezzam




La pelle est élue vedette du jour.

Le Paris-Dakar du Pauvre : pause sur un banc de sol dur dans le Sahara



Elle est remonté en première position des objets indispensables. Les "oasis" de sable dur ou de terre ferme sont recherchés et exploités.

Crépuscule dans le Sahara en direction d'In Guezzam



Grâce à l'avance prise sur les quarante-trois premiers kilomètres goudronnés, nous avons maintenant parcouru le quart du trajet Tamanrasset - In Guezzam.


Trois cents autres kilomètres nous séparent encore de ce poste avancé où sont établis les fonctionnaires en charge des contrôles d'entrée et sortie du territoire algérien. On nous y a promis une station d'essence et de l'eau en abondance. Coûte que coûte il faut rallier cette oasis, dans un premier temps, puis Arlit au Niger ensuite. Deux cent cinquante kilomètres se rajoutent encore.

Position d'In Guezzam sur la carte



La largeur du no man's land entre les deux pays est en sus.

Mais la sérénité du soir sur le désert apaise les incertitudes.


Que de nuits je passerai complètement seul, dans cette partie de Sahara. Je me souviens en particulier de ma troisième traversée, 10 mois plus tard, où tout à coup un silence totale m'assourdit. La nature signifiait sa stupéfaction.

Eclipse de lune dans le Sahara entre Tamanrasset et In Guezzam



La mienne fut de voir mon assiette disparaître à mes yeux.
La magie du moment emportait aussi assiette, couverts et table à l'arrière de l'ID 20.


Levant les yeux au ciel pour comprendre cette étrangeté, je devenais témoin privilégier d'une éclipse de lune. Seul, en plein Sahara.

Aujourd'hui, la nuit n'est pas farceuse. Le désert, demain, ne sera-t-il pas tenté de l'être ?
Comment allons-nous nous diriger au milieu de cette immensité de cailloux et de sable ? Il est impossible avec notre Renault 6 surchargée et peu puissante de suivre les traces principales creusées en ornières depuis des décennies par les camions. S'en éloigner ne nous ferait-il pas prendre le risque de nous perdre ?

Vous le saurez... peut-être, en parcourant l'épisode suivant :

R6
Dix-neuvième épisode : Ensablement et orientation



N’hésitez pas à partager le lien de cette page sur les réseaux sociaux, dans des forums, sur vos blogs, listes de diffusion... Merci !

 


 

Commande d'un ou plusieurs livres par carte bancaire :

logo-paypal

 clic

ou commande par E-mail :

Bon de commande : Comment commander un livre



© 2009 Accueil |
L'auberge aux pans d'or |Le Pont des Soupirs |L'auberge aux pans d'or

                 
OFFREZ UN LIVRE PAPIER... avant qu'ils ne disparaissent !