Roses des Sables et Mille Perthuis
AccueilAccueilLiensComment commander un livre E-Mail R6 

Arak
Le Paris-Dakar du Pauvre

Episode 14

Ce feuilleton relate le tout premier voyage en Afrique de l'auteur. Il n'a jamais fait l'objet de publication mais illustre les paysages et certains lieux dont il est question dans ses livres.

R6 Episode précédent :

Episode 13 : Aïn Salah et les Gorges d'Arak





Arak sur la carte







La carte avait raison. Arak a bonne eau.

Station service Arak


Il n'y a pas embouteillage à la station-service ; la cuve sonne creux. Le fait nous inquiète mais ne nous surprend pas. L'éloignement de tout, explique certainement la pénurie.


L'expérience, plus tard, m'amènera à relativiser cette justification hative.
____________________

Quittons Arak un instant.
La file en Algérie début des années 80


Combien de fois, dans le nord, ai-je trouvé des pompes, le tuyau en travers du compteur ? Signification : cuve vide. Dans un pays producteur, cela paraît surprenant. Mais quand on sait qu'en 1981, le carburant, comme les tomates, les cannes à pêche... sont nationalisés.



Les prix de ces produits sont bas. La difficulté consiste à s'en procurer. A cette époque, personne ne fait la queue devant les magasins, on y fait la file, pour un résultat identique. La file peut laisser place à la cohue lorsque la rumeur annonce, par exemple, un arrivage de bassines en plastique.
Parfois, pour l'essence, la pénurie ne dure que le temps de la sieste. C'est un moindre mal.
____________________

Revenons à Arak.
Nous maîtrisons encore la situation.
Nous allons puiser dans nos réserves énergétiques. La situation l'exige !
Trois cent kilomètres seulement nous séparent de Tamanrasset où nous devrons impérativement refaire les pleins.

Un motard allemand souffre d'une autonomie insuffisante pour rallier la capitale du grand sud. Ennuyeux ! Sa tente de camping s'installe dans l'attente, en vue des pompes.
Deux des trois automobilistes piégés nous avaient doublés dans la matinée et dans un halo de poussière. Rien ne sert de courir, il faut prévoir à temps.
Gorges d'Arak La route amputée



Nous ne regrettons pas les précautions qu'on croyait excessives et sommes confortés dans l'idée de les renforcer dès que possible. 


Sortie des gorges d'Arak



Tant pis pour le poids.
Mais pour l'heure c'est, au contraire, allégés que nous quittons Arak.


Sortie des gorges d'Arak embranchement vers marabout



Au sortir des gorges, la route reprend une physionomie plus sympathique et pourtant...

Vers le Marabout de Moulay Hassan



ne voilà-t-y pas que nous la quittons par la droite pour suivre des traces dans un sable incertain.


Que se passe-t-il ? Le soleil aurait-il surchauffé nos têtes au-delà du raisonnable? Voulons-nous gaspiller le précieux carburant jusqu'à nous faire peur ? Nous laissons-nous aller à jouer au Paris-Dakar... dont tout le monde parle partout où nous passons ?
Quelle mouche nous pique ? Pas la tsé-tsé. Elle n'est pas d'ici.
Alors ?


Alors, vous le saurez... peut-être, en parcourant l'épisode suivant :

R6
Quinzième épisode : Le Marabout de Moulay Hassan



N’hésitez pas à partager le lien de cette page sur les réseaux sociaux, dans des forums, sur vos blogs, listes de diffusion... Merci !


      


 


Commande d'un ou plusieurs livres par carte bancaire :

logo-paypal

 clic


ou commande par E-mail :

Bon de commande : Comment commander un livre



© 2009 Accueil |
L'auberge aux pans d'or |Le Pont des Soupirs |L'auberge aux pans d'or

                 
OFFREZ UN LIVRE PAPIER... avant qu'ils ne disparaissent !