Roses des Sables et Mille Perthuis
AccueilAccueilLiensComment commander un livre E-Mail R6 


La Transsaharienne Alger Tamanrasset
Le Paris-Dakar du Pauvre

Episode 10

Ce feuilleton relate le tout premier voyage en Afrique de l'auteur. Il n'a jamais fait l'objet de publication mais illustre les paysages et certains lieux dont il est question dans ses livres.

R6 Episode précédent :

Episode 9 : Ghardaïa et le M'Zab

 


Attention chameau



En reprenant la route nous devons nous imprégner de la signalisation spécifique. Attention aux chameaux !


Dans le Sahara, me direz-vous, il n'y a pas de chameaux, il n'y a que des dromadaires.


Tête de dromadaire


Mais ici, j'entends tout le monde dire "chameau", alors je dis chameau. Se distinguer pourrait faire "touriste". Or je ne veux surtout pas passer pour touriste... Je l'ai déjà été, parfois, par force, faute de temps, mais n'en ai jamais eu l'esprit.


Cette fois, je ne viens pas visiter, mater. Je viens vivre, sans itinéraire préconçu, sans durée impartie. Je viens satisfaire un besoin d'Afrique. Un besoin inexplicable. Je suis encore tout surpris de cet environnement mais je me sens pourtant chez moi, moi l'auvergnat. Et sans façon.

Non, je ne voudrais pas qu'on me nomme "Touriste". En Afrique plus profonde (si, si, il y a !), l'autochtone qui peine à trouver trois francs (CFA) six sous, pour subsister, a du mal à comprendre que l'on puisse "dépenser" pour venir voir des paysages.
Qu'on traficote, qu'on fasse du commerce, ça il le comprend, mais le tourisme "pur et dur" échappe à son entendement. Certains fonctionnaires frontaliers ne sont pas loin de partager cette vision des choses. Ils en déduisent alors que seul des motifs d'espionnage peut motiver le déplacement.

Le chameau, vers qui il faut revenir de peur de se perdre... en digressions, le chameau, lui-même, serait un immigré dans le Sahara. Ce seraient les Romains qui l'auraient introduit. Auparavant les Bédouins ne pouvaient pas s'aventurer très profondément dans le désert, leurs chevaux n'ayant pas l'autonomie suffisante.
Ane écrasé Le Paris-Dakar du pauvre



Cet âne ne vient pas illustrer mon propos. Il n'avait pas d'ambitions transsahariennes et n'a simplement pas eu la chance d'être annoncé par un panneau routier. Ici, plus qu'ailleurs, c'est ce que l'on peut appeler une perte sèche.


Portes symboliques du Sahara





On n'entre pas toujours dans le Sahara par un endroit aussi symbolique.

J'avais, avant de venir, pour seule référence, les dessins représentant Tintin, Milou et le Capitaine Haddock, tirant une langue jusqu'à par terre, au milieu de dunes et de dunes et encore de dunes... Je constate qu'ils n'ont pas eu de chance car le désert, en majorité, ce n'est pas ça.
La plus grande partie du Sahara est formée de vastes étendues plus ou moins plates - les regs - qui sont couvertes de cailloux. Les enfilades de dunes - les ergs - en dépit de leur célébrité photographique, occupent des surfaces moindres.

La Transsharienne Alger Tamanrasset



Pour l'instant nous sommes passés progressivement d'une certaine végétation, à moins de végétation, à presque plus de végétation visible. Le sable se contente encore de saupoudrage.


Vingt-quatre kilomètres au sud de Ghardaïa, l'insolite d'un  croisement nous fait nous intéresser à la provenance d'une route surgissant de la gauche.
Un amoncellement de tuyaux titanesques attend près du carrefour son incorporation prochaine à un pipeline.
Torchères aux environs d'Hassi Messaoud



Un coup d'oeil sur la carte nous apprend que cette route de largeur étonnante conduit à Hassi Messaoud par Ouargla.






Photo d'illustration faite au retour

Carte Algérie Le Paris-dakar du Pauvre





Je ne sais pas encore que je vais l'emprunter de multiples fois lorsque je descendrai par la Tunisie (cf : La Piste Trafricaine), mais aussi lors du retour de ce périple.
                                                                          Cimetière dans une oasis saharienne



Nous apprenons en permanence. Heureusement, nous ne nous sommes

pas garés sur cette place, chaque pierre marque l'emplacement d'une tombe. Ici des indices pouvaient nous mettre sur la voie, mais plus au sud nous avons rencontré des lieux de sépultures moins évidents à identifier par des néophytes       


L'acclimatation à l'Afrique et au Sahara vient progressivement.
Jusqu'à El Goléa, notre prochaine étape, l'instinct de survie n'y est encore pour rien.
Qu'en sera-t-il ensuite ? 
 
Vous le saurez... peut-être, dans l'épisode suivant :

R6
Onzième épisode : El Goléa



Commande d'un ou plusieurs livres par carte bancaire :

logo-paypal

 clic


ou commande par E-mail :

Bon de commande : Comment commander un livre


N’hésitez pas à partager le lien de cette page sur les réseaux sociaux, dans des forums, sur vos blogs, listes de diffusion... Merci !



 



© 2008 Accueil |L'auberge aux pans d'or |Le Pont des Soupirs |L'auberge aux pans d'or

                 
OFFREZ UN LIVRE PAPIER... avant qu'ils ne disparaissent !